Enfants pauvres

Enfants pauvres

Les enfants face à la pauvreté

Chaque jour, plus de 30 000 enfants meurent de causes directement liées à la pauvreté. Aujourd’hui, la pauvreté tue un enfant toutes les 3 secondes. Les enfants sont les premières victimes de la pauvreté, qui est la principale cause de violation des Droits de l’enfant.

Définition de la pauvreté chez l’enfant

De manière générale, la pauvreté est définie comme “l’insuffisance des choses nécessaires à la vie”. Le pauvre est celui “qui n’a pas le nécessaire”, et donc l’enfant pauvre serait “une personne en bas âge qui n’a pas le nécessaire pour vivre”.

D’un point de vue économique, la pauvreté se définit de 2 manières :
– la pauvreté absolue : les revenus sont insuffisants pour satisfaire les besoins physiologiques de l’individu ;
– la pauvreté relative : les revenus sont inférieurs à ceux des membres de la communauté dans laquelle s’inscrit l’individu.

Toutefois, il est important de noter que cette définition économique de la pauvreté correspond à une pauvreté monétaire.

Or, la pauvreté n’a pas uniquement une dimension matérielle, des éléments qualitatifs sont également à prendre en compte, comme par exemple “la capacité d’utiliser les ressources dont disposent les individus”. (1)

Au-delà de sa dimension monétaire, la pauvreté porte directement atteinte aux droits fondamentaux et à la dignité des individus. Elle empêche l’exercice de certaines libertés individuelles et porte “atteinte à la sécurité de l’existence (absence de revenu, de logement, de possibilité de se soigner ou d’accéder à la justice) et au développement de la personne (faible vie intellectuelle, culturelle, familiale et sociale)”.(2)

Chez l’enfant, la définition de la pauvreté ne doit pas se limiter à la considération d’une insuffisance de ressources. En effet, lorsque les enfants font face à la pauvreté, ils sont privés de leurs Droits fondamentaux et de leurs perspectives d’avenir.

La pauvreté est une atteinte aux capacités de survie de l’enfant, elle constitue un frein à son épanouissement et à son développement dans toutes ses dimensions (physique, mental, affectif, culturel, social, familial, spirituel, etc.).

L’impact de la pauvreté est si grand, que l’on peut affirmer que la pauvreté est la principale cause de violation des Droits de l’enfant.

Les causes de la pauvreté chez l’enfant

Généralement, un enfant est pauvre, car il naît dans la pauvreté. “La pauvreté engendre la pauvreté et crée un cercle vicieux.”(3) Un enfant vit dans la pauvreté car sa famille et / ou son pays fait face à la pauvreté.

Historiquement, toutes les nations ont été confrontées un jour à la misère et à la pauvreté. Globalement, l’extrême pauvreté touche aujourd’hui encore plus d’1 milliard d’êtres humains à travers le monde.

La pauvreté diminue, mais les efforts pour la combattre sont encore nettement insuffisants. Pourtant, il ne s’agit pas d’un rêve irréaliste, des solutions existent, seul le manque d’une réelle volonté politique mondiale fait obstacle.

Les conséquences de la pauvreté chez l’enfant

Les conséquences de la pauvreté chez l’enfant sont dévastatrices. Aujourd’hui encore, la pauvreté tue un enfant toutes les 3 secondes.

S’il apparaît ainsi évident que la pauvreté prive les enfants du droit fondamental à la vie, il faut aussi souligner que la violation des Droits de l’enfant est globale. La pauvreté prive les enfants d’éducation, d’accès aux soins de santé, à l’eau potable, à l’alimentation, au logement, à la sécurité et à la protection, à l’information, etc.

De plus, lorsque les enfants font face à la pauvreté, ils sont plus vulnérables à l’exploitation, à la violence, à la maltraitance, aux discriminations et à toutes les inégalités. Ils sont beaucoup plus exposés aux maladies et à leurs conséquences, comme par exemple le VIH/SIDA.

Ainsi, la pauvreté chez l’enfant se traduit par une véritable privation de l’enfance et conduit à une violation de l’ensemble de ses Droits, pourtant reconnus dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) à laquelle adhère la quasi totalité des pays du monde.

Comment vaincre la pauvreté chez l’enfant ?

Le respect des engagements pris par les États pour concrétiser les Droits fondamentaux énoncés dans la Convention des Droits de l’Enfant permettrait de vaincre la pauvreté.

“Aucune société n’a pu réellement faire reculer la pauvreté sans investir vigoureusement et à long terme dans les droits de sa population à la santé, à la nutrition et à une éducation de base.”(4)

Ainsi, faire respecter les Droits de l’Enfant, c’est donc immanquablement vaincre l’extrême pauvreté dans le monde.

Vous aussi, agissez !

 

Ecrit par : Olivier Soret
Revu par : Marie-Noelle Lavallee
Mise à jour le 26 septembre 2011