Enfants d’Andorre

Enfants d’Andorre

Concrétiser les Droits de l’Enfant à Andorre

A la troisième place de notre classement ICDE, la Principauté d’Andorre fait figure de bon élève en matière de protection des droits de l’enfant. La situation des enfants y est en effet très bonne, en raison notamment de la petite taille du pays, qui facilite les contrôles et l’application des lois. Cependant, il reste des efforts à faire de la part du gouvernement et la situation peut encore s’améliorer !

  andorre

Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant: 8.43 / 10
Niveau jaune : Situation plutôt bonne.

Population: 79,4 mille
Pop.de 0 à 14 ans:
15.6 %

Espérance de vie: 81,2 ans
Mortalité des moins de 5 ans:
 2 ‰

 

Principaux problèmes rencontrés par les enfants à Andorre :

Crise économique

La crise économique n’a pas épargné la Principauté d’Andorre, en frappant directement les groupes les plus vulnérables de la société, en particulier les enfants. Le pays, l’un des plus petits du monde, a dû faire face à d’importantes coupes budgétaires et, depuis 2008 à des problèmes sociaux qui n’ont fait que s’intensifier, affectant surtout les enfants.

En réaction à ces nouveaux problèmes, la Principauté a décidé d’augmenter de 120% le nombre de personnes en charge des enfants en situation de risque (le nombre de professionnels étant passé dans ce domaine de 5 en 2009 à 11 en 2012) et de n’opérer aucune réduction de budget en matière de protection de l’enfance.

Santé

L’avortement
L’avortement est illégal en Andorre, à moins que la vie de la mère ne soit en danger. Les femmes qui y ont recours sont passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à deux ans et demi de prison. Le praticien quant à lui risque une peine de six ans d’emprisonnement au maximum.

Situation des enfants des travailleurs migrants saisonniers
La loi andorrane ne reconnaît pas le droit au regroupement familial pour les travailleurs migrants saisonniers, qu’ils soient en situation irrégulière ou non. De plus, leurs enfants n’ont pas directement droit aux soins de santé.
Cependant, la loi sur la santé du pays exige que toute personne n’ayant pas les moyens de subvenir à ses besoins sanitaires soit prise en charge par l’Etat.

Age minimum du mariage

En Andorre, bien que l’âge de la majorité légale soit fixé à 18 ans, il est possible de se marier à partir de 16 ans, et même de 14 ans avec autorisation judiciaire. Cet âge est considéré comme trop bas par certains observateurs internationaux.

Travail des enfants

La législation andorrane autorise le travail des enfants en dehors des périodes scolaires.

Néanmoins, les enfants ne peuvent pas travailler plus de 30 jours d’affilé, les travaux qu’ils effectuent doivent être « légers » et leur temps de travail ne peut excéder 30h par semaine.

Les « travaux légers » sont définis par la loi du pays comme des activités ne portant pas atteinte à la santé ou à la sécurité de l’enfant et n’affectant pas sa scolarité ou sa formation professionnelle.