Humanium

Arrêtez la destruction de la forêt amazonienne

Signez la pétition

Au gouvernement brésilien et au Congrès brésilien :

Nous soussignés, citoyens du monde, demandons au gouvernement brésilien de prendre des mesures immédiates pour empêcher toute nouvelle destruction de la forêt amazonienne en 2020. Nous sommes consternés par la forte augmentation de la déforestation cette année et insistons sur la menace imminente de nouveaux incendies de forêt, qui pourraient provoquer une dévastation humaine et environnementale sans précédent dans la forêt amazonienne. Nous voulons également souligner que la forêt tropicale s’approche d’un « point de bascule irréversible » et demandons instamment le respect des droits des enfants et des peuples autochtones du Brésil, touchés de manière disproportionnée par cette perte de la forêt. L’avenir de notre planète dépend de la prospérité de la forêt amazonienne et de ses habitants.

AGISSEZ MAINTENANT pour sauver la forêt amazonienne

Cette année, les incendies de forêt dans la forêt amazonienne menacent de causer une destruction environnementale sans précédent et de porter atteinte aux droits de l’enfant.

La déforestation dans la forêt amazonienne a atteint un niveau record. Les peuples autochtones amazoniens seraient exposés à un risque d’ethnocide et de génocide en raison de la destruction de leur habitat et de la violation de leurs droits en toute impunité.

Les poumons de la planète sont en train d’être détruits. Face à l’urgence climatique mondiale, il est impératif de prendre des mesures pour protéger la forêt amazonienne. Mais le gouvernement brésilien ne le fait pas. Signez la pétition et faites entendre votre voix !

Texte intégral de la pétition

Au gouvernement brésilien et au Congrès brésilien,

Nous soussignés, citoyens du monde, demandons au gouvernement brésilien de prendre des mesures immédiates pour empêcher toute nouvelle destruction de la forêt amazonienne en 2020.

Nous sommes consternés par la forte augmentation de la déforestation cette année et insistons sur la menace imminente de nouveaux incendies de forêt, qui pourraient provoquer une dévastation humaine et environnementale sans précédent dans la forêt amazonienne. Nous voulons également souligner que la forêt tropicale s’approche d’un « point de bascule irréversible » et demandons instamment le respect des droits des enfants et des peuples autochtones du Brésil, touchés de manière disproportionnée par cette perte de la forêt. L’avenir de notre planète dépend de la prospérité de la forêt amazonienne et de ses habitants.

Nous sommes sérieusement inquiets car depuis le début du gouvernement Bolsonaro, la destruction de la forêt amazonienne s’est considérablement intensifiée et ne cesse d’atteindre des niveaux records. Les activités illégales en cours, telles que l’exploitation forestière, l’exploitation minière et les incendies de forêt contribuent à une violation massive des droits de l’homme, en lien avec la destruction de la forêt amazonienne, qui a été qualifiée d’« urgence de  sécurité publique ». Bien que les feux soient interdits et que des troupes aient été déployées, la destruction de la forêt continue de s’aggraver et l’État se doit d’agir de façon beaucoup plus efficace. Les incendies de forêt tropicale compromettent considérablement la santé des enfants, menacent les personnes atteintes de la COVID-19 et doivent être absolument empêchés. Nous enjoignons le Brésil à s’acquitter d’urgence de ses obligations envers les enfants qui habitent dans et autour de la région amazonienne et dont les droits sont menacés par la déforestation. Il s’agit notamment du droit à la vie, du droit à la survie et au développement, du droit à un niveau de vie suffisant, du droit des enfants des minorités, y compris des groupes autochtones, de pratiquer leur culture, du droit à la non-discrimination, de l’obligation de respecter l’intérêt supérieur de l’enfant et du droit au meilleur niveau de santé possible. Ce dernier droit, inscrit dans la Convention relative aux droits de l’enfant, oblige explicitement les États à prendre en compte les dangers et les risques de pollution de l’environnement occasionnée par les incendies de la forêt tropicale.

Par ailleurs, nous sommes extrêmement alarmés par les risques de génocide et d’ethnocide de certains peuples autochtones de l’Amazonie, que la destruction de la forêt sous l’administration du président Bolsonaro peut entraîner. Il est particulièrement urgent de protéger les peuples indigènes isolés et les défenseurs des droits humains et de l’environnent de la forêt tropicale, y compris les enfants. Nous sommes solidaires de tous les peuples autochtones amazoniens et vous demandons d’appeler d’urgence au respect de leurs territoires et au respect du principe de refus de contact des peuples isolés. Nous nous joignons à Greta Thunberg pour condamner la gestion de la pandémie de la COVID-19 par votre gouvernement, qui est un « véritable échec ». De plus, nous considérons que la protection des enfants défenseurs des droits environnementaux et des enfants militants écologistes au Brésil et dans le monde est d’une importance capitale pour la désescalade de l’urgence climatique dans le monde.

Nous déplorons les continuels blocages et les coupes budgétaires des fonds pour la préservation de la forêt tropicale, ainsi que la déréglementation environnementale en cours au Brésil. Nous insistons pour que les responsabilités du Programme national pour la protection des défenseurs des droits de l’homme, de la Fondation nationale indienne (FUNAI) et du ministère de la Justice soient assumées  de toute urgence, afin de garantir la protection des droits de l’homme et des défenseurs de l’environnement.

Nous demandons au gouvernement brésilien de prendre des mesures immédiates pour :

  • Préserver la forêt amazonienne en empêchant que la déforestation ne s’aggrave en 2020, en particulier  en ce qui concerne les incendies.
  • Assurer la protection urgente des défenseurs des droits humains et environnementaux, y compris les enfants.
  • Défendre les droits des peuples autochtones et faire appliquer la protection des territoires autochtones délimités au Brésil.
  • Signer la Déclaration sur les enfants, les jeunes et l’action climatique.

La survie des générations futures à ce moment charnière pour le climat de notre planète est entre vos mains ! Un manque effectif d’action affecterait probablement d’innombrables vies. Nous voulons aussi souligner que, en tant que gouvernement et en tant qu’individus, vous avez une responsabilité pleine et entière d’agir. Nous vous rappelons enfin que des pétitions comme celle-ci, ainsi que d’autres expressions de mécontentement et demandes d’action de la part de la société civile, sont des appels à rendre compte des responsabilités qui sont les vôtres et font partie intégrante de la nature démocratique de votre gouvernement et des postes qui vous ont été conférés.

Nous vous prions de croire, Monsieur, Madame, en l’assurance de notre respectueuse considération.

Josie Thum – Chargée de plaidoyer

Pétition pour arrêter la destruction de la forêt amazonienne

Plaidez pour la protection des droits de l'enfant en demandant de mettre fin aux incendies et à la déforestation dans la forêt amazonienne!

Signer la pétition