Journée mondiale de l’alimentation le 16 Octobre !

Posted on Posted in Santé

Une bonne nutrition, c’est primordial !
nutritionUne bonne nutrition joue un rôle important dans le développement cérébral, la croissance, et dans la prévention et le contrôle des maladies. La nutrition infantile se doit d’être équilibrée et combler sans excès les besoins importants en nutriments et en énergie requis pour la croissance et le développement. Les besoins nutritifs évoluent ensuite au fil des âges, passant d’une très haute teneur en matières grasses pour la diète idéale d’un enfant à la diète pauvre en graisse et riche en fibres d’un adulte dont la croissance et le développement sont bel et bien terminés, devant donc maintenir un mode de vie sain et actif.

Malheureusement, nombreux sont ceux qui, partout dans le monde, ne reçoivent pas les bons nutriments. Dans les pays développés, comme les États-Unis, la malnutrition est souvent liée à l’augmentation de l’incidence de l’obésité. Le régime de ces personnes atteint le niveau requis de calories, mais est contient certains nutriments en excès, comme c’est souvent le cas pour les matières grasses et les féculents – la restauration rapide en est le principal exemple. A l’inverse, la sous-nutrition signifie une absorption insuffisante de nourriture. La sous-nutrition sévère, aussi appelée  famine, cause entre autres l’inanition, c’est-à-dire un épuisement résultant d’un manque de nourriture. Cette forme de sous-nutrition est répandue dans les pays les moins développés où il n’y a pas assez de nourriture, et où celle qui est disponible est de piètre qualité et pas ou peu diversifiée.

Comment réagir ?
Une réponse à la sous-nutrition est d’agir sur la distribution en l’accélérant et en en améliorant les structures pour qu’elles puissent s’étendre et devenir plus efficaces. D’autres efforts permettent aussi d’endiguer la crise. Par exemple, en République Centrafricaine (RCA), des projets en cours distribuent des graines aux populations locales dans le but de cultiver leur propre nourriture, permettant ainsi une solution durable et de long terme. C’est particulièrement efficace en Afrique rurale où la distribution de nourriture est difficile à cause de la mauvaise accessibilité des populations pour les camions.

Parallèlement, l’UNICEF a répondu à la crise avec des transferts d’argent – plus faciles et rapides que la distribution d’aide alimentaire. De petites sommes sont ainsi régulièrement distribuées à des familles extrêmement pauvres en Afrique de l’Est et du Sud pour subvenir à leurs besoins primaires. Une autre réponse fut la création de « Plumpy Nut », une pâte à base d’arachide à forte valeur énergétique, qui a été testé dans un premier temps au moment de la famine au Niger, il y a huit ans, et qui atteint aujourd’hui deux millions d’enfants par an parmi les plus sévèrement sous-nourris au monde. Ses ingrédients incluent aussi du lait en poudre écrémé, du sucre, de la graisse végétale et des vitamines et minéraux. Avec de telles initiatives, nous pouvons espérer qu’un jour prochain, la population entière, partout dans le monde pourra bénéficier d’une juste nutrition.

Ecrit par : Kay Currey
Traduit par: Alice Chatelet
Relu par : Manon Moreno
PlusLoin