Enfants d’Australie

Enfants d’Australie

Concrétiser les Droits de l’Enfant en Australie

 

De manière générale, les enfants australiens sont privilégiés quant au respect de leurs droits. Toutefois, certains enfants, dont ceux victimes de pauvreté ou les enfants aborigènes, voient certains de leurs droits violés.

Carte du Respect des Droits de l'Enfant dans le monde  australie

Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant: 8.61 / 10
Niveau jaune : Situation plutôt bonne.

Population : 23,7 millions
Pop. de 0 à 14 ans : 18,3 %

Espérance de vie : 82,5 ans
Mortalité des moins de 5 ans : 3 ‰

Principaux problèmes rencontrés par les enfants en Australie :

Pauvreté

Environ un enfant sur sept en Australie n’échappe pas à la pauvreté. Les familles qui ont des faibles revenus ont des difficultés à élever leurs enfants et ces derniers sont parfois victimes d’abus ou de maltraitance.

La pauvreté en Australie touche majoritairement les familles migrantes. Elle a une incidence importante sur la vie des enfants qui sont souvent en moins bonne santé et qui ont moins de chance d’accéder à une formation supérieure.

Enfants réfugiés

La situation des migrants mineurs en Australie s’aggrave. Beaucoup d’enfants, souvent sri lankais ou afghans, arrivent en Australie par la mer pour venir chercher l’asile.

En 2010, l’Australie a suspendu le traitement des nouvelles demandes d’asile déposées par les migrants sri lankais et afghans. Le risque est alors que ces enfants soient placés en détention arbitraire quand bien même ils auraient des raisons légitimes de faire cette demande.

A ce sujet, Amnesty International a notamment affirmé : « Il semble malheureusement que le gouvernement australien s’efforce désormais de bafouer les droits des plus vulnérables ».

En 2011, l’Australie a déclaré son intention de renvoyer vers la Malaisie les migrants mineurs non accompagnés. La situation de ces enfants livrés à eux-mêmes est critique. Le trajet pour atteindre l’Australie est long et pénible et, une fois arrivés, ils souffrent souvent de problèmes de santé et de malnutrition.

Dans cette situation, le respect des droits de l’enfant n’est pas toujours assuré ; c’est pourquoi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a réclamé « des garanties de protection à mettre en place pour protéger les groupes vulnérables, en particulier les enfants non accompagnés ».

Enfants Autochtones

Les peuples autochtones, premiers présents sur le continent australien, voient aujourd’hui leurs droits trop souvent bafoués et non reconnus. Ces peuples ont vu leurs terres et leurs cultures dévastées. Ces actes ont des effets tragiques sur les enfants indigènes. La plupart d’entre eux vivent dans la pauvreté et avec peu d’espoir d’évolution au sein de la société australienne.

Ces peuples vivant en marge de la société se retrouvent alors privés de droits fondamentaux tels que l’éducation ou encore la santé. Les enfants qui n’ont donc pas accès à une éducation suffisante, seront pour une grande partie au chômage, une fois à l’âge adulte.

Les enfants indigènes sont en premier lieu confrontés à la discrimination dès qu’ils se retrouvent en « ville », ils luttent contre leur identité. Ces enfants sont victimes de racisme au sein de la société, ils sont mis à l’écart et peu d’opportunités leur sont offertes.

Cette discrimination conduit les enfants à passer leur journée enfermés dans leur clan à consommer de l’alcool et des drogues.

Les peuples autochtones sont assez pauvres, raison pour laquelle une grande partie des enfants autochtones souffrent de famine et sont victimes de malnutrition.

Un rapport publié par le gouvernement du Territoire du Nord a révélé qu’un grand nombre d’enfants avait subi des abus sexuels dans les collectivités éloignées. Les enfants sont alors traumatisés et il leur est difficile de saisir des autorités judiciaires.

Ces viols, non seulement entrainent des traumatismes émotionnels, mais engendrent également le risque de contracter des maladies sexuellement transmissibles ou encore des grossesses non désirées.

Maltraitances

Chaque année, environ 46 187 enfants sont victimes de maltraitances en Australie.

Les enfants les plus touchés par les abus sexuels ou négligence sont ceux de moins de 1 ans puis ceux âgés de 1 à 4 ans.

Le nombre de violences psychologiques augmente en Australie. En effet, beaucoup d’enfants sont témoins de violences conjugales, ce qui les perturbent et les affectent. Dans ces situations, il est nécessaire que l’enfant puisse accéder à des services sanitaires et sociaux afin que tout trouble psychologique soit diagnostiqué ou écarté suffisamment tôt.

Environnement

Avec 18.1 tonnes d’émission de CO2 par habitant et par an, l’Australie fait partie des plus mauvais élèves en matière de pollution de la planète. Cela a également un impact sur la vie des enfants et sur leurs perspectives d’avenir. Tous les enfants ont le droit de vivre dans un environnement sain. L’Australie a donc des progrès à faire pour réduire son empreinte écologique.