Enfants d’Autriche

Enfants d’Autriche

Concrétiser les Droits de l’Enfant en Autriche

En Autriche, les enfants bénéficient d’une situation favorable quant à la réalisation de leurs droits. Néanmoins, certains domaines nécessitent des améliorations : l’accueil des enfants-réfugiés, la maltraitance, le soutien aux enfants pauvres, la justice des mineurs, etc.

  autriche

Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant 9,22/ 10
Niveau vert : Situation bonne

Population: 8,4 millions
Pop.de 0 à 15 ans: 14 %

Espérance de vie: 81,1 ans
Mortalité des moins de 5 ans: 3 ‰

 

Principaux problèmes rencontrés par les enfants en Autriche :

Pauvreté

Environ un enfant sur dix vit dans un contexte de pauvreté en Autriche. Les plus touchées sont très souvent les familles nombreuses ou monoparentales.

Selon les ONG actives dans ce domaine, la solution à cette problématique passe par l’augmentation par l’État du budget dévolu à l’aide sociale. Il faut également créer des structures de soutien, permettant une meilleure intégration des enfants issus de couches sociales défavorisées.

Trafic d’enfants

Chaque année, des milliers d’enfants des pays de l’Est sont victimes de trafiquants sans scrupules, qui tentent de les vendre au plus offrant. L’Autriche est une véritable plaque tournante de ce trafic, c’est pourquoi le Gouvernement autrichien a récemment conclu un accord avec ses pays voisins, dans le but de coordonner leurs efforts dans la lutte contre la traite d’êtres  humains.

Un accent particulier doit être mis sur le contrôle et la prévention contre l’exploitation sexuelle des enfants. En effet, il existe un marché de pornographie infantile en Autriche. En 2004, le Gouvernement autrichien a ratifié le Protocole additionnel à la Convention concernant la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants et a modifié son code pénal afin de sanctionner sévèrement toute infraction de ce type. A présent, il s’agit de prendre des mesures pratiques dans le but de mettre en œuvre le protocole de manière effective.

Maltraitances

Différents rapports démontrent que l’éducation est encore souvent associée à la violence en Autriche, en particulier au sein des familles migrantes : 25 % des enfants disent avoir déjà été battus par leurs parents (de la fessée à la violence grave).

L’Autriche a modifié son code pénal afin de punir plus sévèrement les auteurs de violences à l’égard des enfants ; des progrès restent toutefois à accomplir dans le cadre de la prévention, de la protection et de la réinsertion des jeunes victimes.

Enfants réfugiés

L’Autriche accueille un nombre important d’enfants réfugiés, souvent orphelins de guerre. Or, ces enfants font face à de nombreuses difficultés durant la procédure de demande d’asile : problèmes de compréhension à cause de la langue, complexité de la procédure, délais imprévisibles… Il manque cruellement d’infrastructures adaptées ainsi que de main d’œuvre qualifiée dans l’accueil et le soutien des enfants réfugiés.

Les ONG actives dans ce domaine critiquent particulièrement la pratique qui consiste à placer des familles entières en détention durant la procédure qui précède leur renvoi dans leurs pays.

Depuis quelques années, un groupe de travail national a été spécialement mis en place pour tenter de résoudre les problèmes liés aux enfants-réfugiés.

Justice des mineurs

En 2005, le Comité des droits de l’enfant s’est déclaré préoccupé par le nombre important de mineurs emprisonnés en Autriche, en particulier par le nombre d’étrangers parmi eux, et par le fait que les mineurs ne sont pas toujours séparés des adultes en détention. Il a rappelé que l’emprisonnement des jeunes délinquants doit rester une exception, à appliquer uniquement dans les cas graves.

Transposition de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant au niveau national

Depuis quelques années, les ONG autrichiennes réclament une modification de la Constitution, afin d’y intégrer tous les grands principes de la Convention et d’améliorer ainsi la protection des enfants. En effet, on trouve seulement quelques normes éparses concernant les droits des enfants dans la loi nationale. Selon les ONG, ce défaut de transposition a pour conséquence des violations de la Convention, notamment dans le domaine des enfants-réfugiés.

Le 20 janvier 2011, le Gouvernement a voté l’adoption d’une loi nationale sur les droits de l’enfant. Les organisations placent donc beaucoup d’espoirs dans ce projet.

Environnement

Avec 8,6 tonnes d’émission de CO2 par habitant et par an, l’Autriche fait partie des mauvais élèves en matière de pollution. Cela a également un impact sur la vie des enfants et sur leurs perspectives d’avenir. Tous les enfants ont le droit de vivre dans un environnement sain : l’Autriche a donc des progrès à faire pour réduire son empreinte écologique.