Enfants de Corée du Nord

Enfants de Corée du Nord

Concrétiser les Droits de l’Enfant en Corée du Nord

Les informations concernant la Corée du Nord sont très difficiles d’accès. Nous avons tenté de nous reposer sur des sources fiables, tout en gardant un regard neutre et objectif. Ainsi, il ressort de manière générale que la protection des enfants nord-coréens n’est guère assurée et que leurs droits sont régulièrement bafoués.

Carte du Respect des Droits de l'Enfant dans le monde  korea_north

Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant7,18 / 10
Niveau rouge : Situation difficile

Population: 25,3 millions
Pop. de 0-14 ans : 22,4 %

Espérance de vie : 70 ans
Mortalité des – de 5 ans : 20 ‰

 

Principaux problèmes rencontrés par les enfants en Corée du Nord :

Pauvreté

En Corée du Nord, environ 40 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

Ce chiffre est d’autant plus critique qu’il augmente périodiquement en raison des catastrophes naturelles qui s’abattent sur le pays. De nombreux enfants se retrouvent alors sans abri et connaissent des conditions de vie dramatiques.

Droit à l’alimentation

Près d’un quart de la population n’a pas accès à une alimentation suffisante dans ce pays. Les enfants sont les premiers concernés par ce manque de nourriture qui a des conséquences néfastes sur leur santé. Le gouvernement nord-coréen rationne les quantités d’alimentation distribuées au peuple. Principale source d’approvisionnement en nourriture des familles, ces quantités sont bien souvent trop maigres.

La situation des plus jeunes est alarmante. Mal-nourris, l’état de santé des moins de cinq ans et des femmes enceintes est particulièrement critique. A ce jour, la crise alimentaire a entrainé des milliers de morts et parmi eux, un bon nombre d’enfants.

Droit à la santé

Le taux de mortalité infantile s’élève à 33 ‰ en Corée du Nord.

Les structures et le personnel de santé sont parfois insuffisants ou inadaptés. Les médicaments manquent, notamment ceux permettant de lutter contre les nombreux effets néfastes de la malnutrition. Ainsi, par exemple, de nombreux enfants nord-coréens sont victimes de la tuberculose.

Bien que le pays proclame la gratuité des soins, la réalité est bien différente. En effet, le coût des frais médicaux peut s’avérer trop élevé pour certaines familles dont les ressources sont faibles.

Néanmoins, les efforts du gouvernement en matière de santé sont considérables. A titre d’exemple, il a récemment réalisé une campagne de vaccinations contre la rougeole qui a permis d’immuniser des millions d’enfants contre la maladie.

L’accès aux soins reste toutefois très  difficile lors de catastrophes naturelles, comme les inondations, qui font de nombreuses victimes parmi les plus jeunes.

Liberté d’expression

La Corée du Nord est largement connue pour sa corruption et son manque de liberté d’expression et d’opinion. Les médias sont très contrôlés, les opposants ou défendeurs des droits humains régulièrement emprisonnés. Le Gouvernement est réputé pour sa politique de censure très stricte. Les condamnations pour infractions politiques ou délits d’opinion sont très nombreuses et sévèrement punies.

Ces restrictions empêchent les enfants nord-coréens d’exercer leur droit à l’information et de s’exprimer librement, ce qui constitue une violation de l’article 13 de la Convention des Droits de l’Enfant.

Enfants réfugiés

Pour fuir la pauvreté et le régime très strict de la Corée du Nord, de nombreuses familles fuient le pays vers la Chine.Les autorités coréennes réprimant violemment les tentatives de franchissement de la frontière, ce déplacement peut se révéler très dangereux. Par ailleurs, une fois arrivées en terres chinoises, les ennuis sont loin d’être terminés : parents et enfants doivent rester cachés, et l’accès à l’éducation ainsi qu’à la santé est extrêmement compliqué.

Les milliers d’enfants qui naissent en Chine de mère nord-coréenne et de père chinois n’ont aucune identité légale dans le pays et sont invisibles aux yeux de la société afin d’éviter que les mères ne soient rapatriées de force en Corée du Nord. La protection de leurs droits est donc totalement ignorée et leurs conditions de vie demeurent très difficiles. Certains d’entre eux deviennent notamment victimes d’exploitation sexuelle.

Droit à la protection

L’enfant doit être protégé aussi bien en dehors qu’au sein du cadre familial. En Corée du Nord, à la protection des plus jeunes que doivent normalement assurer les autorités nationales se substituent violence, travail forcé et non respect de leurs droits.

En effet, à de nombreuses reprises, on a pu voir le gouvernement nord-coréen envoyer des enfants dans des camps de prisonniers et ce, en raison de délits commis par l’un des membres de sa famille. Les conditions de vie dans ces camps sont dramatiques et totalement inadaptées aux enfants.

Ainsi, le taux de mortalité dans ces camps est très élevé ; tortures, mauvais traitements, malnutrition, insalubrité, peu ou pas de soins médicaux… La situation est gravement cruelle, mais le gouvernement refuse de reconnaitre l’existence de ces camps, la reconnaissance de la violation des droits des enfants parait donc impossible.