Enfants de Namibie

Enfants de Namibie

Concrétiser les Droits de l’Enfant en Namibie

La Namibie est un territoire riche en diversité. Peuplé de multiples ethnies aux pratiques très hétérogènes, ce pays fait face à de nombreuses difficultés pour assurer le respect des droits de tous les enfants et leur permettre ainsi de vivre librement et dans la dignité.

   namibie

redIndice de Concrétisation des Droits de l’Enfant7,39
Niveau Rouge : Situation difficile

Population : 2,3 millions
Pop. de 0 à 14 ans : 34,2 %

Espérance de vie : 64,5 ans
Mortalité des moins de 5 ans : 33 ‰

Principaux problèmes rencontrés par les enfants en Namibie :

Pauvreté

Plus de la moitié de la population namibienne vit en-dessous du seuil de pauvreté. Une grande partie d’entre eux vit notamment dans des conditions d’extrême pauvreté. Les enfants pâtissent gravement de cette situation économique. Le manque de ressources financières a de sévères conséquences sur leur existence. La faim, la maladie, le travail sont, par exemple, des problèmes auxquels ils sont confrontés au quotidien.

Droit à la santé

Les indicateurs namibiens en matière de santé démontrent que de nombreux progrès restent encore à réaliser.

Les hôpitaux sont rares et donc surpeuplés. De plus, les équipements en eau et en assainissement sont largement insuffisants au regard du nombre d’enfants namibiens ayant besoin de soin. Par conséquent, les maladies se propagent vite et s’aggravent, jusqu’à devenir parfois mortelles en raison de l’absence d’hygiène. Les enfants souffrent énormément de ce fléau. Ils sont constamment affaiblis par diverses maladies diarrhéiques et/ou contagieuses.

SIDA

La Namibie est l’un des pays les plus affectés par le virus du SIDA au monde. La prolifération rapide de ce virus aggrave la vulnérabilité des enfants. Ces derniers voient bon nombre de leurs droits, normalement garantis par la Convention Internationale des droits de l’Enfant, violés.

En outre, la transmission de la mère à l’enfant est source de la séropositivité de nombreux enfants, alors que certains traitements sont à même de réduire quasi-totalement le risque de telles transmissions.

Par ailleurs, des milliers d’enfants deviennent orphelins du SIDA. Ils sont souvent privés d’une enfance simple et heureuse.

Enfants des minorités

La Namibie est caractérisée par une très grande diversité ethnique et culturelle. Sur son territoire vivent de nombreux peuples aux modes de vie et aux croyances très différentes.

Certains peuples minoritaires sont victimes de discrimination. Les enfants, les plus vulnérables face à ce phénomène, subissent de nombreuses restrictions dans leurs droits et libertés. Leur accès à de nombreux services indispensables à leur développement, tels que l’éducation et la santé, s’avère parfois semé d’embuches. En outre, leur différence n’est pas toujours acceptée par le reste de la population qui ne manque pas de leur signifier, parfois même de manière violente.

Par ailleurs, certains peuples vivent dans des régions très reculées du pays. Ils habitent à des centaines de kilomètres de la ville. Ne disposant pas de moyens de transport, les enfants ne peuvent jouir de tous leurs droits. Par exemple, certains enfants ne peuvent être scolarisés faute d’établissement scolaire à proximité.

Travail des enfants

La législation nationale prohibe le travail des enfants de moins de 14 ans. Pourtant, on estime qu’en Namibie, environ 13 % des enfants exercent une activité économique.

Le climat de pauvreté qui règne dans de nombreux foyers namibiens poussent beaucoup d’enfants à chercher un travail pour contribuer aux besoins de leur famille. Malheureusement, les conditions de travail sont très pénibles et les employeurs profitent bien souvent de la vulnérabilité des jeunes pour les exploiter.

Par ailleurs, l’occupation d’un emploi par les enfants se fait en général au détriment de leur scolarité.

Droit à l’éducation

La législation nationale a rendu l’école obligatoire et gratuite pour tous les enfants jusqu’à l’âge de 16 ans. Pourtant, les chiffres révèlent que plus d’un enfant sur dix n’a pas la chance d’aller à l’école. Les coûts annexes à la scolarisation (livres, uniformes, frais d’internat…) sont le principal facteur de la non scolarisation des enfants.

Par ailleurs, les infrastructures scolaires sont trop anciennes pour supporter les intempéries. Ainsi, régulièrement au cours de l’année, les écoles sont contraintes de fermer pour cause d’inondations et retardent alors le développement scolaire des enfants.

Droit à l’identité

Une naissance sur trois n’est pas officiellement enregistrée en Namibie. Les enfants qui ne disposent pas d’une identité officielle sont plus vulnérables à de multiples problèmes : violence, maladies… De plus, ils rencontrent de nombreuses difficultés pour accéder aux prestations sociales et aux services publics tels que l’enseignement. Non enregistrés, ils sont considérés comme invisibles aux yeux de la société.

Violence envers les enfants

La violence à l’encontre des enfants constitue une véritable préoccupation en Namibie. Les cas de maltraitance, d’abus, de viols et même de meurtres d’enfants se multiplient.

Le droit à la protection, protégé par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, subit ainsi de graves atteintes. Les enfants namibiens vivent quotidiennement dans un climat d’insécurité, qui s’étend même parfois à l’intérieur de leur propres maisons.