Enfants de Pologne

Enfants de Pologne

Concrétiser les Droits de l’Enfant en Pologne

La situation des droits de l’enfant en Pologne est relativement satisfaisante. Toutefois, le pays doit encore travailler à l’élimination de certaines atteintes aux principes de la Convention des Droits de l’Enfant.

  pologne

Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant8,96 / 10
Niveau jaune : Situation plutôt bonne

Population: 38,4 millions
Pop.de 0 à 14 ans : 14,7 %

Espérance de vie: 76,4 ans
Mortalité des moins de 5 ans: 5 ‰

Principaux problèmes rencontrés par les enfants en Pologne:

Pauvreté

En Pologne, environ 1 enfant sur 4 souffre de la pauvreté. Peu d’aides d’État sont prévues pour soutenir financièrement ses familles, notamment en cas de nouvelle naissance.

La pauvreté existant en Pologne est également très influencée par la prévalence du chômage qui demeure très répandu dans ce pays.

Ainsi, la pauvreté infantile est l’une des plus élevées en Europe. Elle concerne plus particulièrement les familles monoparentales et les familles nombreuses.

Malnutrition

Alors que dans certaines régions retirées du pays, les enfants issus des familles les plus pauvres souffrent de sous-nutrition, les problèmes inverses de sur-nutrition touchent beaucoup d’autres jeunes Polonais. En effet, l’obésité en Pologne a connu une forte augmentation ces dernières décennies. Aujourd’hui, près de 20 % des Polonais sont cliniquement déclarés obèses.

Ce problème, principalement dû à une alimentation mauvaise ou/et excessive, est particulièrement inquiétant chez les enfants. Leur santé, plus vulnérable que celle des adultes, en pâtit gravement. Ainsi, de nombreux effets néfastes en découlent et atteignent parfois des proportions très dangereuses pour la survie des enfants.

Non discrimination

En Pologne, la discrimination fondée sur la race, le sexe et l’identité sexuelle est relativement importante.

Les plus touchés par cette discrimination sont en général les Roms et les étrangers. En ce qui concerne les Roms, la Pologne a tenté de mettre en œuvre des programmes pour améliorer leur situation.

Cependant, cette communauté n’est pas encore pleinement acceptée. L’exclusion sociale dont elle fait l’objet, attire de nombreux actes de racisme parfois violents et dangereux, particulièrement entre les enfants.

Les jeunes adolescents homosexuels font également l’objet de discriminations notoires, aussi bien au sein de la société civile que par certaines autorités publiques. De nombreuses lois ont ainsi régulièrement été proposées pour interdire la diffusion d’informations sur l’homosexualité dans les établissements scolaires, ou même pour interdire aux professeurs homosexuels d’enseigner.

Heureusement, aucune de ces lois n’a été adoptée. Cependant, elles sont le triste reflet de nombreuses mentalités polonaises qui refusent encore l’intégration de toutes les orientations sexuelles.

Exploitation sexuelle

En Pologne, l’exploitation sexuelle est une des principales problématiques concernant les droits de l’enfant.

Les mesures préventives, ainsi que les mesures d’information sur le sujet, sont insuffisantes dans ce pays très touché par ce problème. De plus, trop peu de moyens sont mis en œuvre pour rechercher les causes et les sources de ces exploitations sexuelles. Pourtant, la Pologne demeure une des plus grandes destinations de tourisme sexuel.

Environnement

Avec un taux élevé de 8,3 tonnes d’émission de CO2 par habitant/an, l’empreinte écologique négative de ce pays a également un impact néfaste sur la vie des enfants et sur leurs perspectives d’avenir, violant ainsi leur droit de vivre et de grandir dans un environnement sain.

Liberté d’expression et liberté d’opinion

L’opinion des enfants est bien souvent ignorée en Pologne. En effet, les populations sont très attachées aux pensées traditionnelles prônant une puissance parentale totale et n’accordant ainsi aucun intérêt aux conceptions des enfants. Par conséquent, ces derniers ne sont pratiquement jamais entendus, même lorsqu’ils sont l’objet principal de la discussion. Les législations et programmes les concernant ne prennent pas compte de leurs avis et sont donc peu adaptés à leurs besoins.