Notre impact en Inde

Posted on Posted in Découvrir l'Inde, Droits des enfants, Droits Humains, Education, Microfinance, Vie de l'Association

Emilie Compignie, responsable du développement chez Humanium, parle du succès des premiers projets de Humanium en Inde, où elle a mesuré leur impact près de 10 ans après leur lancement.

 

 

 

Sankarapuram

Sankarapuram a été le premier village soutenu par Humanium et Hand in Hand au Tamil Nadu en 2009.

 

Le Centre d’apprentissage pour enfants a ensuite été créé dans le cadre d’un projet visant à aider les enfants en difficulté. La bonne nouvelle est que, aujourd’hui, huit ans plus tard, ce centre a été transformé en école ordinaire parce que le niveau d’éducation a augmenté tout au long de cette période. Une histoire à succès est qu’Annushya et Prem sont maintenant en classe de 4ème et que les deux se sont considérablement améliorés en mathématiques.

 

Le Groupe d’entraide des femmes  a été créé en 2009 à Sankarapuram dans le cadre du projet d’autonomisation des femmes. Au fil des années, elles ont appris à propos de l’épargne, des questions sociales et familiales, des droits des enfants, du microcrédit, et des prêts bancaires. Elles continuent à se réunir deux fois par semaine et de nouveaux membres se joignent à eux. 8 ans plus tard, elles tiennent bons et sont fortes, autonomes, respectées, et plus sages!

 

Finalement, j’ai rendu visite à Ezhilarasan qui avait reçu un diagnostic de maladie cardiaque à l’âge de 10 ans. Grâce au soutien de Humanium et de Hand in Hand India, il a subi une opération cardiaque et a été soutenu pour aller à l’école. Il a maintenant fini sa terminale et est en bonne santé.

 

 

Perumbakkam

Le voyage a continué à Perumbakkam, où j’ai visité notre projet de Village Amical des enfants. L’objectif de deux ans, avec Hand in Hand India, a été de transformer Perumbakkam en un village adapté aux enfants en favorisant un environnement favorable à leur développement physique, mental, et intellectuel.

 

Une partie de nos efforts vise à mettre fin au travail des enfants et à garantir leur accès à une éducation de qualité pour tous. La Salle de classe intelligente vise à améliorer la qualité de l’éducation et de l’environnement d’apprentissage, ainsi que les talents et les aptitudes intellectuelles des enfants.  Tout cela en utilisant des méthodes d’apprentissage divertissantes.

 

Plusieurs Formations sur les droits des enfants conduites par Humanium ont été organisées avec les enfants du village de Perumbakkam depuis le début de l’année. Les enfants connaissent maintenant bien leurs droits, comme Lavanya et Dev, et ils savent même ce qu’ils doivent faire en cas de violation de ces droits.  De plus, tous les enfants ont reçu leurs nouveaux cahiers où ils peuvent trouver des informations détaillées sur leurs droits en langue tamoule.

 

Tous les efforts et la réalisation des projets de Humanium et Hand in Hand India à Perumbakkam, en Inde, ne seraient pas possibles sans le soutien inestimable de personnes engagées et dévouées de la communauté.  Ce sont des gens tels que Manimegalai et certains membres de la communauté qui mènent des sondage porte- à-porte pour fournir des informations clés sur les habitants du village dans le but d’avoir une mise en œuvre efficace du projet.

 

 

Annathur

Mon prochain arrêt fut Annathur où, il y a 8 ans, Humanium a mis en œuvre son deuxième projet.

 

Il y a 8 ans, alors que Rasika avait 5 ans, son état de santé n’était pas le plus favorable.  Heureusement, sa mère nous a contacté et Rasika a pu bénéficier de notre programme contre la malnutrition. Aujourd’hui, Rasika a 13 ans et c’est une fille en bonne santé et heureuse!

 

 

Lorsque Janani avait 9 ans, elle s’est présentée à notre Centre d’apprentissage pour enfants; Janani voulait améliorer ses connaissances et ses notes en mathématiques et en tamoul. 8 ans plus tard, Janani a eu son diplôme; elle est infirmière et travaille dans un hôpital gouvernemental.

 

 

En ce qui concerne Shermiladevi, Shanthi, Vidhya, Malini et Kathrick, ils ont fréquenté le Centre d’apprentissage pour enfants il y a 8 ans. Aujourd’hui, Shermiladevi et Vidhya étudient l’informatique parce qu’elles veulent travailler dans l’ingénierie logicielle; Shanthi est enseignant; Malini fait des études d’ingénierie ; et Kathrick fait des études en administration des affaires pour travailler dans les ressources humaines.

 

Il y a actuellement 22 groupes d’entraide pour les femmes à Annathur. Elles ont formé des liens solides et se soutiennent mutuellement. Elles ont appris à propos de l’épargne et accordent maintenant des prêts à d’autres membres. Heureusement, tous leurs enfants étudient, car elles peuvent payer leurs études.

 

 

Une  réussite: Chanea Ponnu a pu acheter sa propre machine à coudre et créer sa propre entreprise, où elle gagne jusqu’à 200 INR par jour. De même, Dhana-Lakshmi a rejoint l’un des groupes il y a 8 ans et, suite à la formation qu’elle a reçue, elle a pu acheter des vaches pour vendre du lait.  De cette manière, elle a été capable de soutenir ses enfants pour qu’ils puissent poursuivre leurs études.

 

 

Madhya Pradesh

Le dernier arrêt s’est déroulé au Madhya Pradesh, où j’ai visité notre Centre Non-Résidentiel de Réhabilitation Spécialisé (CNRRS) qui a commencé ses activités en janvier. L’apprentissage par les jeux est au cœur des activités et constitue une méthode utilisée dans nos centres de formation spéciaux.  Nous avons 26 enfants inscrits à ce jour et 9 enfants ont déjà été envoyés dans des écoles ordinaires.

 

Avec la création de notre centre non résidentiel de réhabilitation spécialisé, Gayatri a de nouveau l’occasion d’étudier et d’apprendre au lieu de travailler dans les champs avec ses parents. De même, Ramshi, membre du Comité de protection des droits de l’enfant et père de Bhuri, a décidé d’envoyer Bhuri au centre pour poursuivre ses études.

 

En outre, nous avons lancé des campagnes de sensibilisation sur le travail des enfants et nous avons constaté un changement positif dans le comportement des parents à l’égard du travail des enfants, car ils ont commencé à s’intéresser davantage aux études de ceux-ci. Après que des camps médicaux et que des visites familiales eurent eu lieu, les principaux besoins de chaque famille ont été identifiés et on leur donne maintenant une alimentation complémentaire.  Les familles ont également reçu des formations sur l’assainissement et l’hygiène.

 

Grâce à nos contributeurs, les villageois de Sankarapuram, Perumbakkam, Annathur et Madhya Pradesh en Inde ont pu améliorer considérablement leurs vies; leurs enfants peuvent avoir une éducation et, espérons-le, viser un avenir meilleur.

 

L’équipe de Humanium s’engage chaque jour, corps et âme, à mettre fin à la violence et aux abus physiques et mentaux des enfants dans le monde. Nous nous efforçons de défendre les droits de chaque enfant dans le monde, en éduquant les adultes et les enfants sur notre cause, en changeant les attitudes et en travaillant directement sur le terrain.

 

Visitez notre site Web https://www.humanium.org/fr/ pour en savoir plus sur les droits des enfants et sur notre travail, pour contacter l’équipe de Humanium, et pour nous aider à améliorer la vie de milliers d’enfants à travers le monde!

 

 

Traduit par Denis Gingras

Réviser par Olivia Ralison