Enfants de Bélize

Enfants de Bélize

Concrétiser les Droits de l’Enfant au Belize

  

Le Belize est un pays d’Amérique Centrale dont plus du tiers de la population est âgé de moins de 15 ans.

Le pays a élaboré un plan d’action national pour les enfants et les adolescents (2004-2015) qui couvre les domaines de la santé, l’éducation, la protection de l’enfance, la famille, la protection contre le VIH/Sida et la culture.

Malgré cela, des progrès restent à faire. L’amélioration de la situation des enfants passe par une évolution nécessaire de la mentalité et des traditions de ce pays multiculturel.

  BELIZE

Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant : 8,16 / 10
Niveau jaune : Situation plutôt bonne

Population : 350 mille
Pop. de 0 à 14 ans : 36,8 %

Espérance de vie : 73,9 ans
Mortalité des moins de 5 ans : 14 ‰

Principaux problèmes rencontrés par les enfants au Bélize:

Pauvreté

45% de la population du Bélize vit dans la pauvreté. Les catastrophes naturelles ainsi que les effets négatifs de la crise économique mondiale expliquent cette situation.

La pauvreté est l’un des problèmes majeurs au Belize. Elle constitue un obstacle considérable au bien-être des enfants.

Droit à la Santé

Des progrès en matière de santé des enfants ont été enregistrés, en effet le taux de mortalité est passé de 44/1000 en 1990 à 17/1000 en 2010.

Cependant de nombreux enfants n’étant pas déclarés à la naissance, ceux- ci n’ont pas accès à des soins de santé.

Le taux de VIH est le plus élevé de tous les pays d’Amérique centrale. Grâce à l’amélioration des pratiques thérapeutiques, la transmission de la mère à l’enfant a été réduite de 19% en 2007 à 3,3% en 2012.

Les conditions d’accès à l’eau sont très mauvaises.

En matière d’hygiène, 70% des écoles, par exemple, ne répondent pas aux normes internationales d’installation des toilettes.

Droit à l’éducation

Le taux de fréquentation de l’enseignement primaire est de 94%.

Le taux de redoublement de 14% est assez élevé. Il contribue à un abandon précoce des études et une faible estime de soi.

L’enseignement est gratuit et obligatoire pour les enfants de 5 à 15 ans. Cependant les coûts indirects (matériel scolaire, nourriture, transport,…) sont un frein à une bonne scolarisation.

Les adolescentes qui se retrouvent enceintes sont renvoyées de l’école. Il leur faut alors attendre un an avant de demander une réadmission.

L’école est aussi discriminante pour les enfants handicapés, car les établissements scolaires ne sont pas adaptés. L’Etat ne dépensait pas beaucoup d’argent pour eux, mais les laissait  aux bons soins des quelques ONG présentes dans le pays. Il vient d’entreprendre un plan d’amélioration du bien-être des enfants handicapés suite à sa ratification de la convention sur les droits des personnes handicapées.

Maltraitance infantile

Au Belize, les châtiments corporels sont encore assez communs. Certains parents utilisent des instruments tels que ceintures et balais pour discipliner les enfants.

Une loi de 2010 a aboli les châtiments corporels mais un grand nombre de parents et d’enseignants y sont opposés. D’autres personnes telles que policiers ou mêmes étrangers peuvent administrer ce genre de punitions aux enfants.

Un travail d’éducation reste à faire auprès des parents, enseignants et autres autorités publiques afin de leur montrer qu’il existe d’autres moyens que la violence pour éduquer les enfants.

Prostitution infantile

La prostitution des enfants au Belize est importante. Il n’existe pour le moment pas de données complètes pour la prostitution des enfants, mais le trafic d’enfants pour le monde de la prostitution et la pornographie est malheureusement une pratique courante.

30% des prostitués ont entre 13 et 18 ans et appartiennent à des familles économiquement défavorisées. Ces jeunes filles offrent des faveurs sexuelles à des personnes relativement âgées pour quelques bijoux, livres, vêtements, ou les frais de scolarité. Les familles elles-mêmes marient leurs filles pour obtenir de l’argent en échange.

La prostitution des enfants est  très répandue dans le pays.

Travail des enfants

La loi interdit le travail des enfants de moins de 12 ans. Elle permet aux enfants âgés de 12 à 14 ans de travailler mais seulement en dehors des heures et des jours d’école.

Mais ces lois ne sont pas respectées car 6% des enfants âgés de 5 à 17 ans travaillent souvent dans les entreprises familiales. La moitié de ces enfants exerce des emplois dangereux alors que la loi l’interdit en dessous de 14 ans.

Le travail à temps partiel est permis pour les enfants à partir de 12 ans, ce qui n’est pas sans poser  un grand nombre de difficultés pour la poursuite d’une bonne scolarité.