Enfants du Costa Rica

Enfants du Costa Rica

Concrétiser les Droits de l’Enfant au Costa Rica

 

Le Costa Rica est devenu au fil des années l’un des pays dans lequel la situation des enfants est la meilleure. Respect des conventions internationales, épanouissement de l’enfant : de nombreux programmes permettent aux enfants de se développer et de grandir dans de bonnes conditions. Malgré tout, quelques problèmes subsistent et doivent être éradiqués : accès aux soins, éducation disparate, travail des enfants…

  costa_rica

Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant: 8.54 / 10
Niveau jaune : Situation plutôt bonne.

Population : 5 millions
Pop. de 0 à 14 ans : 24,6 %

Espérance de vie : 79,9 ans
Mortalité des moins de 5 ans : 9 ‰

Principaux problèmes rencontrés par les enfants au Costa Rica :

Pauvreté

Un enfant costaricain sur quatre vit en-dessous du seuil de pauvreté. Cette estimation démontre que malgré un taux relativement faible de pauvreté au Costa Rica (16 % de la population est concernée par ce phénomène), les enfants en sont les premières victimes.

La pauvreté infantile se caractérise notamment par le non respect de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) dont le Costa Rica est signataire. Ainsi, certains enfants n’ont pas suffisamment accès à l’eau potable, à une alimentation saine, à l’éducation etc…

Droit à la santé

A la suite des efforts réalisés dans le domaine médical, le Costa Rica est devenu le pays d’Amérique Latine où l’espérance de vie est la plus longue. Le Code de l’Enfance et de l’Adolescence précise que « tous les mineurs bénéficieront de soins médicaux directement par l’Etat et gratuitement».

Malgré un système de santé très performant, des problèmes tels que la mortalité infantile et les décès liés à la contamination par virus du Sida persistent. En effet, sur mille enfants de moins de 5 ans, 10 d’entre eux décèdent. Bien souvent, les premières victimes sont les enfants issus de familles pauvres et ceux habitants dans les régions reculées.

Enfin, malgré une réelle évolution dans ce domaine, 0,2 % de la population est touchée par le VIH au Costa Rica. L’information auprès des futures mamans quant à la transmission du virus se développe afin de diminuer sensiblement le nombre de personnes infectées.

Éducation

Au Costa Rica, l’enseignement primaire est gratuit et obligatoire. Le système scolaire offert aux enfants est d’assez bonne qualité et, de fait, beaucoup y ont accès. Néanmoins, 8 % d’entre eux ne sont pas scolarisés. Leur grande majorité est issue de familles pauvres ou de peuples autochtones.

Par ailleurs, pendant la saison des récoltes de graines de café, dans les régions les plus pauvres, les enseignants vont travailler avec les enfants afin de pouvoir acheter du matériel scolaire. Cette utilisation économique des enfants est contraire à la  CIDE.

Travail des enfants

Le Costa Rica, grand producteur de café, utilise de nombreux enfants afin de ramasser les cosses de café. On estime qu’environ 5 % des enfants de 5 à 14 ans exercent une activité économique.

Cette situation est dramatique, d’autant plus que les vacances scolaires se situent au même moment que la récolte des graines de café afin que les enfants puissent y travailler. Ils n’ont malheureusement pas le choix et doivent se lever tous les jours à 5 h du matin pour aller à la plantation s’ils souhaitent pouvoir s’acheter des jouets, des vêtements et des fournitures scolaires.

Cette activité économique est dangereuse pour la santé de ces enfants qui sont enclins à développer des maladies respiratoires ou autres, et à se blesser.

Violences envers les enfants

La violence contre les enfants au Costa Rica est l’un des plus graves problèmes sociaux de la région. Les violences subies par les enfants peuvent émaner aussi bien du milieu familial que du milieu scolaire.

Ces violences physiques, psychologiques ou encore sexuelles entraînent de graves conséquences sur la santé des jeunes.

Le nombre de violences sexuelles est catastrophique : plus de 700 cas ont été déclarés en 2009 et probablement beaucoup d’autres n’ont pas été dénoncés.

Trafic d’enfants

Le Costa Rica est confronté à un nombre important d’enfants victimes de trafics. Les enfants, principalement ceux vivant dans les rues, sont susceptibles d’être exploités commercialement.

Par exemple, beaucoup d’entre eux sont victimes du tourisme sexuel, ils sont alors utilisés par les trafiquants comme de simples objets sexuels. Ces enfants, pauvres et vulnérables, n’ont souvent pas conscience des conséquences de cette situation sur leur santé psychologique et physique.

Bien que l’exploitation commerciale des enfants soit interdite par la loi, le gouvernement costaricain doit augmenter ses programmes pour aider et défendre ces derniers.

Peuples autochtones

Environ 1.7 % de la population costaricaine est autochtone. Cette minorité est exclue du développement économique mais également de tous les services mis à la disposition de la population costaricaine.

Dès lors, les enfants n’ont pas accès à tous les droits reconnus universellement tels que le droit à l’éducation, à la santé, etc…

De plus, ayant une culture différente, les peuples autochtones sont victimes de discrimination par les costaricains. Petits et grands doivent alors lutter pour garder leurs terres et ainsi préserver leur culture.