Enfants des États-Unis

Enfants des États-Unis

Concrétiser les Droits de l’Enfant aux États-Unis

Les États-Unis sont le seul pays à ne pas avoir ratifié la Convention des droits de l’enfant. Globalement, les enfants américains bénéficient d’une protection correcte de leurs droits, mais des problèmes importants subsistent en matière de santé, de maltraitances, de justice des mineurs, etc.

   Carte_USA

Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant :
8,72 / 10
Niveau jaune  : Situation plutôt bonne

Population : 326,6 millions
Pop. de 0 à 14 ans : 20,1 %

Espérance de vie : 78,9 ans
Mortalité des moins de 5 ans : 6 ‰

Principaux problèmes rencontrés par les enfants aux États-Unis

Pauvreté

Fin 2010, le Ministère américain de l’Agriculture a estimé qu’un enfant sur quatre souffre de la faim aux États-Unis. Le taux de pauvreté parmi les mineurs de 18 ans s’élève en moyenne à 20%. Néanmoins, ce chiffre est variable en fonction de l’origine sociale et ethnique : parmi les enfants afro-américains, la pauvreté concerne 43 % des jeunes.

La pauvreté a une incidence importante sur la vie des enfants, qui sont souvent en moins bonne santé et qui ont moins de chances d’accéder à une formation supérieure.

Maltraitances et abus

Plus de 3 millions de cas de maltraitance d’enfants sont dénoncés aux États-Unis chaque année. Beaucoup ont subi des sévices physiques : près de 10 % ont été abusés sexuellement. On estime qu’environ mille enfants décèdent chaque année des suites de violences ou de négligences aux USA. La plupart du temps, ils sont âgés de moins de 4 ans.

En outre, un rapport du Ministère de l’Éducation datant de 2007 démontre que 200’000 élèves auraient déjà été victimes de châtiments corporels dans le cadre scolaire. Les enfants handicapés sont les premières victimes de ces brutalités.

La cybercriminalité est particulièrement problématique aux USA. L’organisation « Love our Children USA » relève qu’un enfant sur quatre a déjà été harcelé en ligne. L’intimidation virtuelle se poursuit souvent dans la vie réelle, à l’école : les violences sont régulièrement filmées à l’aide de téléphones portables et les vidéos postées sur internet. Beaucoup d’enfants sont également confrontés à la pornographie via le web, et les organisations américaines de droits de l’enfant n’ont de cesse de réclamer des mesures de protection plus efficaces.

Droit à la santé

Plus de 8 millions d’enfants aux USA, soit un sur dix, n’ont pas d’assurance-maladie. Des milliers d’autres ont une couverture sociale insuffisante. Cela affecte leur droit à accéder à des services de santé de qualité. Selon les statistiques, ces enfants ont dix fois plus de chance de ne pas être soigné de pathologies telles que le diabète, l’asthme, les maladies des dents ou encore l’obésité. Les enfants issus de minorités ethniques (Afro-américains ou Latinos) sont largement plus touchés que les autres : presque un quart d’entre eux ne sont pas vaccinés contre les maladies graves les plus courantes.

Travail des enfants

Bien que les lois sur le travail des mineurs aient été renforcées aux USA, des milliers de jeunes, majoritairement Latinos, travaillent dans des conditions précaires dans l’agriculture américaine. Œuvrant jusqu’à 14 heures par jour en saison de récoltes, ces jeunes abandonnent le plus souvent leur scolarité ; de plus, ils sont exposés aux pesticides et autres traitements chimiques agricoles, qui ont des conséquences graves sur leur santé.

Droit à l’alimentation

On estime que près de 12 millions de familles aux États-Unis peinent à se nourrir correctement quotidiennement par manque de moyens financiers. Les enfants sont particulièrement affectés par ce phénomène, qui cause de l’anxiété, mais aussi des problèmes médicaux plus importants, tels que des déficiences du système immunitaire ou encore des maladies mentales. Statistiquement, on remarque que les enfants souffrant de malnutrition sont moins performants à l’école : nombre d’entre eux ont des difficultés de lecture et d’écriture, et le taux d’échec est important à l’adolescence.

Parallèlement, beaucoup de jeunes Américains sont également sujets à l’obésité : presque un enfant sur trois est considéré comme obèse ou en sur-poids. Là encore, les minorités ethniques sont plus touchées que les autres, et paradoxalement, on sait que 45% des enfants obèses sont issus de couches sociales défavorisées. Les boissons sucrées et le manque de sport sont les causes principales du surpoids chez l’enfant.

L’obésité a une incidence sérieuse sur l’avenir, car elle est entraîne souvent des problèmes de tension artérielle, de cholestérol, de maladies respiratoires, de diabète,…

Justice des Mineurs

Le système américain de droit pénal des mineurs comporte plusieurs points contraires à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE). Tout d’abord, la peine de mort est légale dans certains États, et elle peut même être prononcée contre des prévenus qui étaient mineurs au moment des faits. Cette manière de procéder est en contradiction avec l’art. 37 de la CIDE, qui dispose que la peine capitale est interdite dans les cas d’infractions commises par des mineurs.

Par ailleurs, en 2009, Human Rights Watch a dénombré plus de 2500 détenus condamnés à la prison à perpétuité pour des faits commis avant l’âge de 18 ans : ces jeunes prisonniers n’ont aucune possibilité de liberté conditionnelle, ce qui est, à nouveau, en opposition la CIDE (art. 37 a). Les États-Unis sont le seul pays au monde à admettre cette pratique.

Enfants-soldats

Bien que les États-Unis aient ratifié le Protocole facultatif à la CIDE concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés et adopté une résolution pour éviter que des soldats mineurs américains ne participent aux conflits armés, les ONG actives dans ce domaine dénoncent les techniques très agressives de recrutement de l’armée américaine, et la présence de plusieurs soldats âgés de 17 ans dans ses rangs.

Le Gouvernement américain continue également à soutenir militairement des pays connus pour leur utilisation d’enfants-soldats (le Tchad, la République démocratique du Congo, le Soudan et le Yémen notamment). De plus, à ce propos, les USA n’appliquent pas les sanctions prévues par le Child Soldiers Prevention Act voté en 2008.

Des inquiétudes sont également régulièrement exprimées concernant les enfants-soldats étrangers qui ont été capturés et qui sont détenus aux USA (à Guantanamo notamment). En effet, les États-Unis ne leur reconnaissent pas un statut de détenus mineurs ou d’enfants-soldats : ils sont considérés comme des terroristes et jugés comme des adultes, ne bénéficiant que rarement de circonstances atténuantes.

Environnement et perspectives d’avenir

Chaque Américain produit en moyenne 19 tonnes de CO2 par année, ce qui fait des USA l’un des pays le plus polluant de notre planète. Si tout le monde consommait autant que les Américains, il nous faudrait plus de neuf planètes pour survivre !

Cela influe sur les perspectives d’avenir des enfants, qui auront donc la lourde responsabilité d’assumer les conséquences négatives de la pollution sur la santé, la nature, etc. Tous les enfants ont le droit de grandir dans un environnement sain. Le Gouvernement doit donc faire des efforts pour réduire cet impact écologique.