Enfants de Cuba

Enfants de Cuba

Concrétiser les Droits de l’Enfant à Cuba

 

Cuba, pays au parti unique ne respecte pas encore tous les droits des enfants. Malgré un accès aux ressources essentielles garanti aux enfants, ces derniers doivent évoluer dans un environnement souvent très cloisonné.

  cuba

Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant: 7,64 / 10
Niveau orange : Problèmes sensibles

Population : 11,2 millions
Pop. de 0 à 14 ans :
17,3 %

Espérance de vie : 79,3 ans
Mortalité des moins de 5 ans :
 4 ‰

Principaux problèmes rencontrés par les enfants à Cuba :

Pauvreté

A Cuba, environ 10 % de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté. Cependant, cette pauvreté n’est pas extrême au sens ou chaque cubain a accès aux ressources essentielles : la santé, l’instruction scolaire, l’eau potable..

Il est toutefois  nécessaire d’éradiquer cette pauvreté relative afin que tous les enfants, indépendamment de leur origine sociale, aient accès aux mêmes droits et aux mêmes loisirs.

Santé

La mortalité infantile, bien qu’elle soit en constante diminution, demeure un problème majeur à Cuba. Aujourd’hui, environ 6 ‰ des enfants décèdent avant l’âge de 5 ans. Si ce taux de mortalité diminue, c’est grâce à la mise en place de la gratuité des soins, que ce soit en ville ou à la  campagne.

Les principales cause de décès de ces enfants sont les accidents domestiques. Afin de les limiter, le Ministère de la Santé Publique coordonne un programme national de prévention.

Travail des enfants

Bien que l’accès à l’éducation soit obligatoire jusqu’à la neuvième année et que la loi cubaine interdise le travail des enfants de moins de 15 ans, de nombreux enfants travaillent encore.

Certains enfants, enracinés dans la culture de leur famille doivent aller travailler. En effet, l’idée d’envoyer un enfant travailler afin qu’il ramène quelque pesos est admis dans certaines familles.

Or, ce travail peut entraîner des conséquences psychologiques et physiques néfastes sur la vie des enfants.

Le gouvernement cubain met donc en place des contrôles sur les lieux de travail afin de s’assurer qu’aucun enfant n’y exerce une activité professionnelle.

Droit à l’éducation

Le droit à l’éducation est bien respecté à Cuba car  la totalité des enfants est scolarisée. Cela s explique par la gratuité de l’enseignement scolaire, mais aussi par son caractère obligatoire.

Les enfants cubains, qu’ils vivent en ville ou à la campagne, ont accès à une éducation de qualité qui a notamment permis d’éradiquer l’analphabétisme.

Cependant, des différences persistent, notamment pour ce qui concerne l’accès à internet. Les enfants des villes peuvent bénéficier facilement de cette « plate forme » mondiale, tandis que ceux des villages en sont souvent privés.

Liberté d’expression et d’opinion

Les enfants cubains ont une liberté d’expression et d’opinion limitée. A Cuba, il est généralement admis que chaque citoyen doit vivre sa vie pour l’Etat et donc faire passer sa réussite personnelle en second plan.

Dès lors, les enfants ne peuvent réellement agir comme ils le souhaitent et ils ne peuvent donc pas s’exprimer dans un sens contraire à celui du gouvernement.

Le système cubain est dans ce domaine très défaillant. Il est nécessaire que l’autonomie de chaque enfant soit reconnue afin qu’il puisse jouir librement de tous ses droits.

Droit à l’environnement

Avec 2,6 tonnes d’émission de CO2 par habitant et par an, Cuba ne fait partie des plus mauvais élèves en matière de pollution de la planète. Toutefois, ce taux assez élevé doit nécessairement être réduit car l’ impact sur la vie des enfants et sur leurs perspectives d’avenir n‘est pas négligeable. Tous les enfants ont le droit de vivre dans un environnement sain. Cuba a donc des progrès à faire pour réduire son empreinte écologique.